NON A L’EXPLOITATION DU CRASSIER DE MICHEVILLE

 

OUI A L’EXPLOITATION D’UNE 8ème CARRIERE

A AUDUN-LE-TICHE 

 

Lors du conseil municipal du lundi 20 novembre dernier, les élus de la majorité, invités à se prononcer sur le projet d’excavation de laitiers et l’apport de terres inertes sur le site de Micheville, ont exprimé une vive inquiétude quant au projet d’exploitation du ce crassier, confiée à la société EUROVIA LORRAINE.

La durée d’exploitation envisagée est de 10 ans, incluant les phases de travaux préparatoires et la remise en état du terrain.

Or, ce crassier est situé à 150 m des habitations à l’est et au sud de l’emprise du site d’exploitation, soit à proximité immédiate des cités de Micheville à Russange, du lotissement rue Frédéric Chopin à Audun le Tiche et des immeubles prévus sur l’éco-quartier en construction.

Des conditions jugées inacceptables pour de nombreux élus d’Audun -le- Tiche qui se sont prononcés contre ce projet en raison de la proximité des habitations, du bruit et des poussières hautement polluées, dangereuses pour la santé de nos populations.

La production annuelle est estimée à 150 000 tonnes, maxi 300 000 tonnes, l’apport de terres de terrassement inertes à 60 000 tonnes annuelles.

La quantité prévue est de 1 400 tonnes par jour, en moyenne.

L’extraction des laitiers se fera à la pelle ou au bull avec ripper et traités par concassage - criblage, comme pour l’exploitation de la carrière d’Audun- le- Tiche.

Le trafic de camions et véhicules d’approvisionnement est estimé à 72 A/R par jour.

Enfin, ce projet fait l’objet d’une demande de dérogation pour destruction d’habitats d’espèces protégées!

 

Lors de l’audience du 20 septembre 2017, le TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE STRASBOURG a « annulé la décision du préfet de la Moselle refusant à la Société Carrières de l’Est l’autorisation d’exploiter un gisement de calcaires sur la commune d’Audun-le-Tiche »

 

Décisions du Tribunal de Strasbourg

 

Informations sur la Carrière

 

OUI

 

A L’EXPLOITATION D’UNE HUITIEME CARRIERE

 

A AUDUN LE TICHE

 

 

Le jeudi 17 septembre 2015 à la préfecture de la Moselle, la formation « carrière » de la Commission Départementale de la Nature des Paysages et des Sites réunie sous la présidence de Monsieur CARTON,  Secrétaire Général de la Préfecture de la Moselle, a émis un avis favorable pour ce projet de carrière

L’exploitation de cette nouvelle carrière, la huitième sur notre commune représente une source de revenus de plus de 50 000 à 70 000€ par an pour la ville pendant 30 ans.

Dans une période où les dotations de l’état se font de plus en plus rares et les charges de fonctionnement de plus en plus lourdes, une telle ressource financière est la bienvenue.

 

Consultation des services

DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles): favorable sous réserve intégration dispositions relatives à l’archéologie préventive

DDT (Direction Départementale des Territoires): favorable avec des observations

SRMN DREAL (Service des Ressources et Milieux Naturels de la Direction Régionale  de l’Equipement, de l’Aménagement et du Logement) : dossier recevable, pas de demande de dérogation espèce protégée nécessaire

ARS (Agence Régionale de la Santé): avis défavorable (9/01/2014), avis favorable (30/10/2014) à la suite avis favorable de l’hydrogéologue agréé assorti de mesures à respecter

SDIS (Service Départemental d’Incendie et de Secours): réserve de 60 m3 minimum disponible

EPA Alzette-Belval (Etablissement Public d’Aménagement): courrier du 16/01/2014 indiquant que remarques prises en compte dans la nouvelle version du dossier

DIRECCTE (Direction Régionale des Entreprises de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi): favorable

CG 57 (Conseil Général): convention avec le pétitionnaire concernant aménagement RD16

INAO (Institut National de l’Origine et de la Qualité), SNCF, GRT Gaz SIRACEDPC (Le service interministériel régional des affaires civiles et économiques de défense et de protection civiles) : pas de remarque.

 

Tous les experts consultés ont émis des avis favorables.

Le dossier de demande d’autorisation prend en compte l’ensemble des enjeux, mesures proposées proportionnées.

Prise en compte des remarques des services et de l’avis de l’hydrogéologue agréé dans le projet d’arrêté.

Avis favorable de L’INSPECTION DES INSTALLATIONS CLASSEES sous réserve du respect des dispositions du projet d’arrêté.

 

Avis favorable au projet d’arrêté

 

 

 Extrait :                

 

Retour à la liste des actualités